Bien vendre son appartement ou sa maison n’est pas un projet insignifiant, cela vous demandera une bonne organisation. De la mise en valeur de votre logement juqu’à la signature de l’acte authentique, en passant par la stratégie de vente, il faut respecter certaines étapes.

Au sommaire : 

1- Définir son projet de vente immobilière

2- Estimer son bien pour fixer son prix

3- Vendre seul ou avec un professionnel : à vous de choisir

4- Signer un mandat de vente

5- Organiser ses visites

6- Finaliser sa vente immobilière

Etape 1 : Définir son projet de vente immobilière

Vous vendez pour acheter plus grand ? Pour partir vivre dans une autre région ? Définir clairement votre projet est essentiel et pour cela il faut vous poser les bonnes questions.

Cependant, se décider à vendre son bien immobilier n’est pas toujours facile. Un logement dans lequel on a vécu plusieurs années, dans lequel on a des souvenirs, on espère en obtenir un bon prix. Mais vendre, c’est avant tout prendre un nouveau départ, se diriger vers de nouveaux horizons, pouvant aboutir à de très belles surprises. Qu’il s’agisse d’un changement professionnel ou personnel, de la nécessité d’avoir une pièce en plus pour accueillir un nouvel enfant ou encore de l’envie d’acheter plus grand, la vente d’un bien prend souvent plusieurs mois. Raison pour laquelle, il vaut mieux bien préparer sa vente et sa stratégie.

Etape 2 : Estimer son bien pour fixer son prix

L’estimation du bien immobilier constitue la toute première étape de la mise en vente d’un bien immobilier. Celle-ci permet d’évaluer la valeur du bien sur le marché. Les agences immobilières disposent d’une connaissance approfondie du secteur où elles exercent, ce qui est d’une grande utilité dans cet exercice.

Avec une estimation conforme aux tendances du marché de l’immobilier, le propriétaire optimise ses chances de vendre son bien dans un délai raisonnable. Cela est d’autant plus important s’il est pressé de vendre ou s’il a déjà engagé un nouvel achat.

Savez-vous combien vaut votre propriété ? La réponse à cette question ne peut pas s’improviser. Pour fixer un prix juste (en accord avec le marché), vous devez effectuer une estimation en bonne et due forme. Une étape qui suppose de bien connaître les critères d’évaluation – ce qui est le cas d’un agent immobilier.

 

Etape 3 : Vendre seul ou avec un professionnel : à vous de choisir ! 

Tout le monde peut se lancer dans une vente immobilière. Mais pour garantir sa réussite, il faut savoir exactement où l’on met les pieds. Des connaissances en matière de réglementation et de législation sont indispensables, ainsi qu’une prise en compte des réalités du marché immobilier. Vendre seul est donc un pari risqué. Si vous envisagez de recourir à un professionnel, vous aurez à choisir entre un mandat simple et un mandat exclusif.

 

Etape 4 : Signer un mandat de vente

En passant par un professionnel, il convient de signer un mandat de vente à son nom.

Trois types de mandats sont possibles : exclusif, simple et semi-exclusif. Il est préférable de signer un mandat exclusif pour qu’une seule agence s’occupe de la promotion et de la vente du logement. Il est important de signer un mandat pour :

  • profiter du réseau  de l’agence ;
  • profiter du fichier clientèle existant : les agents immobiliers ont très certainement  déjà en portefeuille des clients qui recherchent un bien comme le vôtre ;
  • bénéficier de l’expertise de plusieurs agents immobiliers d’une même agence.

Etape 5 : Organiser ses visites

Les professionnels ont toujours une neutralité bienveillante pour assurer les visites en insistant sur le plus d’atouts. Le logement se doit d’être bien rangé et mieux vaut rester à distance pour répondre à d’éventuelles questions ou pour donner des informations sur l’histoire de la maison ou de l’appartement.

 

Etape 6 : Finaliser sa vente immobilière

Dès lors que vous avez accepté l’offre d’un acheteur (avec ou sans négociation), il ne vous reste plus qu’à finaliser votre vente immobilière. Cette dernière étape suppose de signer un avant-contrat (compromis ou promesse de vente), puis de revenir devant le notaire trois à quatre mois plus tard pour parapher l’acte définitif, qui acte le transfert de propriété. C’est le début d’une nouvelle aventure

 

 

venenatis dictum vel, leo. tristique leo